Le site de référence sur les dangers pour la santé au bureau et les solutions à mettre en place pour l'améliorer

Convaincre son patron de vous laisser utiliser un bureau debout

Vous en avez marre de travailler assis et vous souhaitez convaincre votre patron qu'utiliser un bureau debout pourrait être une bonne chose : voici un petit guide qui devrait vous aider dans cette tâche.

Convaincre son patron n'est jamais une chose aisée, je vais donc essayer de vous aider à trouver des pistes qui vont vous permettre d'expliquer au chef de votre entreprise (ou votre manager) pourquoi utiliser un bureau debout pourrait être une bonne chose pour vous.

L'aide de votre médecin

Tout d'abord, il est bon de rappeler que le bureau debout permet aussi de lutter contre des problèmes de santé. Ces mêmes problèmes de santé qui pourraient vous gêner dans votre travail et vous rendre moins productif à l'avenir.

Ainsi, si vous éprouvez une gène lié à la position assise prolongée à votre travail, il serait sans doute bon d'en parler à votre médecin qui pourra diagnostiquer le problème et trouver - peut-être son origine.

Votre médecin constituera donc un appui de poids lors de la discussion avec votre patron.

Mentionnez les études existantes

On commence à trouver de nombreuses études sur les bureau debout et les bienfaits qu'ils peuvent avoir sur la santé.

N'hésitez pas à en parler avec votre patron et à le rediriger vers cette page web qui parle de ces études scientifiques.

Le coût d'un salarié malade

Quel que soit la position que vous occupez au cœur de votre entreprise, une journée d'absence à un coup pour votre entreprise (et votre patron).

En utilisant un bureau debout (qui demande un léger investissement de la part de votre entreprise), vous pourrez limiter grandement vos journées d'absences pour maladie.

Bref, un bureau debout ne soigne pas, mais il s'agit d'un outil préventif qui doit vous aider à vous maintenir en bonne santé et à faire de vous un travailleur aguerri.

Le mal de dos : un mal compris par tous

Parfois, il est possible que votre interlocuteur ne saisisse par directement et instantanément l'objet de votre demande.

Par contre, il y a quelque chose qui fait peur à tout le monde : le mal de dos.

Ainsi, l'inrs présente un dépliant à télécharger qui expose et présente les risques du mal de dos.

Si l'inrs ne mentionne pas forcément le position assise comme facteur de risque pour la santé, une logique simple suffit à comprendre le problème : en restant assis les muscles du dos (soutenus par la chaise) ne travaille pas normalement. Cela pourrait donc aggraver le facteur risque lié au mal de dos.

Un autre article est intéressant à ce sujet : celui de Terrafemina sur le mal de dos et le lien avec la chaise de bureau.

Dans ce document, on apprend qu'un Britannique sur 4 a des douleurs dans le cou et le dos et qu'il pense que ses douleurs viennent directement de son environnement de travail. De même, 4 personnes sur 5 ont mal au dos au moins une fois dans leur vie. Il s'agit d'un mal qui touche donc un grand nombre de personne. Le coût serait aussi énorme avec une facture qui s'élève à 6 000 000 d'euros pour le système de santé et 10 millions de jours travaillés de perdus.

Convaincre par l'exemple

Certaines des entreprises les plus prestigieuses du monde se dotent maintenant de bureau debout pour leurs salariés qui le demande.

Parmi ces sociétés, on trouve Google et Facebook, deux exemples que votre patron pourrait suivre. Car, se soucier de ses salariés s'est aussi leur montrer qu'ils sont importants. (cf. article sur Le Figaro)

Votre patron (ou manager) pourrait donc s'inspirer de ces entreprises dynamiques pour parfaire leur image d'entreprise soucieuse de ses salariés et moderne

Conclusion

En conclusion, vous permettre d'avoir un bureau debout c'est :

  • Vous permettre de rester en bonne santé
  • Faire économiser de l'argent à votre entreprise (car vous êtes moins en arrêt maladie)
  • Se montrer soucieux et à l'écoute de ses salariés
  • Donner une image jeune et dynamique à son entreprise

Dernière mise à jour le 11 octobre 2013


N'oubliez pas de consulter nos derniers articles et nos dernières études pour en apprendre plus sur la santé au travail et les dangers de la sédentarité.