Voici pourquoi vous avez mal au dos

Si vous vous demandez pourquoi vous avez mal au dos, vous allez comprendre qu'il s'agit d'un problème contemporain et qu'il est possible de faire partir la douleur.

mal de dos

En faisant des recherches sur le mal de dos et les façon dont on peut lutter, se soigner, voir guérir totalement, je suis tombé sur une vidéo qui explique les travaux de Esther Gokhale.

Peu connue en France, ses travaux sur la posture et la courbure de la colonne vertébrale sont intéressants et donnent à réfléchir sur les raisons qui font qu'on a mal au dos.

Voici une vidéo en anglais de Roger Frampton qui est une vulgarisation de cela et j'ai décidé de faire une transcription en Français afin qu'un maximum de personne aient connaissance de ces informations :


Voici la transcription de la vidéo de Roger Frampton. Pour ne pas dénaturer le message, j’ai décidé de conserver certaines blagues à destination du public anglophone mais j'ai aussi adaptés certains passages techniques au public francophone.

L’autre jour je faisais une conférence pour des jeunes femmes top modèles qui se destinent à faire carrière dans l’industrie de la mode. Et je voulais vraiment leur parler de ma conférence TED à venir.

Donc je leur ai demandé « Est-ce que vous avez déjà entendu parler de TED ? ». Et la réponse de la top modèle classique était, oui j’ai vu les deux films et l’ours en peluche est très drôle. La jeunesse d’aujourd’hui est amusante, mais je ne peux pas en dire plus.

Quand j’avais 15 ans, je voulais devenir bodybuilder et pas n’importe lequel. Je voulais devenir le numéro 1 : Arnold Schwarzenegger. Je me souviens encore du premier jour. Il y avait ce club de fitness dans l’East London et il ressemblait un peu à ce que l’on peut voir dans les films de la saga Rocky. Il s’agissait d’un vieux garage avec des haltères et des posters d’anciens culturistes.

J’ai rencontré le propriétaire, Dave, et je lui ai expliqué en détail mes buts à la manière dont un adolescent le fait : « Je veux devenir massif ». Et il a acquiescé et a vraiment compris ce que je voulais. Il m’a ensuite montré les différents appareils de musculation et il m’a montré à quoi ils servaient : un pour les jambes, un pour les pectoraux et un autre pour les bras. Et c’est à peu près tout.

Le concept était assez simple : si on peut aller de A à B en faisant 8 répétitions, il suffit d’ajouter plus de poids pour avoir plus de muscles.

A ce moment, je n’avais pas encore étudié les sciences du sport et cette technique nous l’appelions la technique de la surcharge. Son fonctionnement est assez simple : si je pousse mon corps à l’échec (ce qui signifie que je peux plus soulever les poids), alors mon corps va simplement produire plus de muscles en se reposant. Et cela va me permettre de soulever un peu plus la prochaine fois. Je peux ensuite utiliser cette méthode sur tout mon corps pour chaque groupe musculaire. Et à la fin, on doit avoir le même corps que Arnold Schwarzenegger.

Mais, évidemment, je n’y suis pas arrivé. Aujourd’hui, j’ai un physique adapté à l’industrie de la mode, car j’ai été repéré dans la rue par un chasseur de talent et j’ai fait des défilés par la suite. Pour mon premier défilé, on m’a appris à marcher avec les épaules baissées, les pieds droits et le nombril rentré.

Mais pourquoi on a dû m’apprendre à marcher alors que j’avais 20 ans ? Mais, et c’est encore plus important, pourquoi marcher de cette manière m’a semblé si étrange alors que de l’extérieur, le public a trouvé cela très énergique et influent ?

Pour comprendre cela, je me suis intéressé à un milieu dans lequel avoir une position forte est un prérequis et j’ai pu rencontrer la personne qui m’a fait oublier Arnold Schwarzenegger pour toujours.

J’ai donc rencontré une gymnaste de 6 ans qui m’a fait comprendre que dans la gymnastique, ce ne sont pas les muscles individuels qui sont importants mais plutôt l’ensemble des muscles des articulations et des os qui est important.

En gymnastique on utilise les épaules plutôt que les bras et les hanches plutôt que les quadriceps. C’est l’opposé de ce qui est préconisé pour le culturisme, la musculation et l'industrie de la remise en forme.

Les gymnastes se focalisent sur la façon dont ils bougent leur corps et arrivent ensuite naturellement à avoir une excellente posture et beaucoup de force. Et ce n’est pas une coïncidence, c’est le résultat de travailler avec son corps.

Il est donc logique de prioriser le travail sur la colonne vertébrale. Car, si l’on endommage celle-ci, on peut perdre l’usage d’une partie de notre corps.

La biochimiste Esther Gokhale a passé son temps à voyager dans le monde entier et à chercher des lieux où le mal de dos n’existe presque pas. Ce qu’elle a découvert, c’est que les gens qui ont une colonne vertébrale avec une courbure lombaire plus plate ne souffrait pas de mal de dos.

Ce type de courbure est ce que l’on voit dans les statues de la Grèce antique et chez tous les enfants. Les enfants ont tous une colonne vertébrale correcte et, lorsqu’ils se baissent pour ramasser quelque chose le font en faisant une flexion et non en se courbant le dos. Ils le font naturellement.

enfant assis mal de dos

Cette position est, en réalité, la façon dont les humains s’asseyaient avant l’invention de la chaise.

Mais, avec notre culture actuelle, nous n’utilisons plus cette méthode pour nous asseoir naturellement. Et dès l’âge d’entée à l’école, nous passons plusieurs heures chaque jour sur une chaise (sans compter le temps passé devant la télévision).

D’après l’association des chiropracteurs britanniques, le nombre total de personnes qui sont absents au travail pour cause de mal de dos a augmenté entre 2015 et 2016 de 29 %. D’après cette étude, la raison principale tient au fait de rester trop longtemps assis.

Mais, si l’on cherche ces chiffres sur les enfants qui ont mal au dos et qui ne peuvent pas aller à l’école, on ne trouve aucune information.

On sait tout ceci. Je suis donc venu pour vous montrer que toute l’industrie du sport et de la remise en forme se focalise sur le poids, le temps et la distance comme uniques mesures d’amélioration : combien de temps on peut courir ? A quelle distance on peut courir ? A quelle vitesse on peut courir ? La liste de ces questions est sans fin, mais elle est fausse.

Rien de ceci ne prend en compte la façon dont on bouge et, plus important, la façon dont on pouvait bouger.

Aujourd’hui, on estime à 1,7 milliards les personnes dans le monde qui ont des troubles musculo-squelettiques.

On est toujours plus musclé, mais on perd en mobilité et on ne sait plus comment notre corps bouge et comment on fonctionne en tant qu’humain.

De manière simple, on doit donc réapprendre à bouger en s’inspirant de l’exemple donné par les enfants, supprimer ces mesures de temps, poids et distance et reprendre possession des mouvements qu’on a oubliés.

Et par la même occasion, les buts qu’on vise comme la force et le tonus musculaire viennent, mais comme résultat des mouvements pour lesquels notre corps a été conçu.

Il y a un célèbre proverbe chinois qui dit « vous êtes aussi vieux que votre colonne vertébrale ».

Nous ne somme tout simplement pas fait pour nous asseoir sur des chaises.

Alors voici comment vous devez bien vous tenir debout pour ne pas avoir mal au dos :

  • placer vos pieds côté à côté bien droit
  • ensuite plaquer vos talons l’un contre l’autre
  • et pousser
  • maintenant la pression

Si vous faites bien l’exercice, vous allez sentir les muscles fessiers travailler. Pourtant, nous ne nous sommes pas focalisés sur ces muscles mais sur le mouvement dans son intégralité.

Donc si l’on bouge de manière efficace, le corps va recruter les muscles dont il a besoin pour faire le bon mouvement.

On doit donc montrer l’exemple pour que nos enfants apprennent à bouger correctement.


Les travaux de Esther Gokhale datent de 2004 environ et n'ont pas encore été validé par l'ensemble de la communauté scientifique. Néanmoins, certains résultats sur l'application de la méthode de posture Gokhale semblent prometteurs.

Comme toujours avec les nouvelles méthodes, il est nécessaire d'être à la fois ouvert mais aussi sceptique. Voici des vidéos qui présentent la bonne posture à avoir pour restaurer son dos :

Une solution simple est aussi de passer moins de temps assis pour muscler les muscles des jambes et du dos. Un bureau assis debout est une bonne solution pour permettre progressivement ce renforcement musculaire.

🏥 Les informations et études scientifiques sont accessibles sur la page des études scientifiques sur les bureaux debouts. Si vous avez un doute, vous devez consulter cette page qui détaille les sources et cite les études autour du travail debout, des bureaux debout et de la sédentarité (rester assis trop longtemps).

N'oubliez pas de consulter nos derniers articles sur les bureaux debout et nos dernières études scientifiques pour en apprendre plus sur la santé au travail et les dangers de la sédentarité.