Quelle souris ergonomique pour épicondylite ?

Dans ce guide complet, vous trouverez les études scientifiques et les bons conseils pour vous aider à guérir de l'épicondylite grâce à une souris ergonomique.

Si vous avez des douleurs importantes dans le coude (et parfois dans l’avant-bras), vous souffrez peut-être d’épicondylite et il est important de bien équiper son poste de travail d’une souris qui vous permette d’alléger votre douleur et, pourquoi pas, de guérir.

Qu’est-ce que l’épicondylite ?

L’épicondylite est une maladie qui est le résultat de différentes lésions sur les tendons qui relient les muscles de l’avant-bras.

Les muscles de l’avant-bras sont appelés muscles épicondyliens et les tendons relient ses muscles à l’articulation du coude.

C’est pour cela que la douleur se manifeste sur le coude : il est au centre du bras.

Parfois, on appelle l’épicondyle un « tennis elbow », en raison de sa fréquence chez les pratiquants de ce sport. Mais, une simple et importante sollicitation des bras peut provoquer les lésions et déchirures des tendons qui vont vous faire souffrir.

Attention : si vous avez une douleur au coude, vous devez aller chez le médecin qui fera un diagnostique complet.

En effet, d’autres maladies peuvent concerner le coude :

  • L’épitrochléite : c’est presque la même chose mais pas au même endroit du coude

  • Une fracture sur un os du coude

  • Un hygroma du coude

  • Une inflammation : des rhumatismes, de la goutte, un problème sur le cartilage, etc.

Dans tous les cas, vous devez trouver un appareil de pointage (souris) qui ne sollicite pas votre coude pour espérer guérir rapidement.

La souris verticale ergonomique : une bonne première approche

Tout d’abord, il faut changer de souris.

En effet, votre souris actuelle vous demande de bouger votre coude, ce qui n’est pas recommandé pour guérir et ce qui est de toute façon douloureux.

Avec une souris classique, vous avez le plus souvent une mauvaise posture de l’ensemble de votre avant-bras, ce qui peut affecter :

  1. Le poignet

  2. Le dos de la main

  3. L’avant-bras

  4. Le coude

  5. Le pouce et l’index

  6. Les tendons de la main

la souris classique fait mal au bras
La posture est mauvaise : le bras est tendu, le coude n'est pas plié et la souris bloque le mouvement naturel du poignet

Dans tous les cas, la souris est contre-indiquée pour avoir une bonne position de travail et prévenir tous les troubles musculosquelettiques comme l’épicondylite.

Il y a un article complet sur le site consacré au « syndrome de la souris » et la manière pour lutter contre celui-ci.

Mais, ce qui nous intéresse ici, c’est bien la façon dont on peut soigner l’épicondylite en utilisant une souris adaptée.

Avec une souris verticale, vous n’allez pas véritablement soigner la maladie. Mais, en réduisant la charge de mouvements qui pèse sur votre coude, vous allez fortement réduire le travail de votre avant-bras et contribuer à la guérison plus rapidement (à voir avec votre médecin).

La souris verticale est donc un appareil dont le fonctionnement est identique à une souris classique : sans fil ou avec fil, avec les boutons, laser, avec molette, etc.

Elle fonctionne sur les PC et les Mac, mais son aspect et son ergonomie sont totalement différents : votre main va utiliser la souris verticale en étant sur la tranche et non plus paume vers le bas comme avec une souris classique.

Le poignet retrouve alors sa mobilité naturelle et vos tendons sont moins sollicités.

poignet souris verticale et classique
Souris verticale (à droite) et souris classique (à gauche) : observez la torsion du poignet à gauche par rapport à l'image de droite

La souris verticale est une bonne première approche, car son prix est très accessible (bien que non remboursé par les mutuelles et la sécurité sociale) : on en trouve facilement pour une vingtaine d’euros sur Amazon (par exemple).

Il existe aussi une autre approche, plus coûteuse mais beaucoup plus efficace : le trackball.

Le trackball : la solution la plus efficace et ergnomique

Le trackball est un autre dispositif de pointage et est très différent de la souris.

Contrairement à une souris qui demande toujours un mouvement du poignet, le trackball s’utilise sans bouger le bras ou le poignet : seuls les doigts bougent.

Son usage est donc beaucoup plus adapté à une utilisation quotidienne avec un ordinateur.

Pour déplacer le pointeur sur l’écran d’ordinateur, vous devez faire tourner une boule. C’est la rotation (dans tous les axes) qui va faire bouger le pointeur de la souris :

  • Vous poussez la boule vers en avant : le pointeur se dirige vers le sommet de l’écran

  • Vous faites tourner la boule du trackball vers vous : le pointeur redescend

  • Et ainsi de suite…

Vous trouverez également les deux boutons habituels de la souris pour effectuer les clics gauches et droits. En fonction des modèles, vous avez également une molette pour faire défiler la page et d’autres boutons qui peuvent être programmables.

C’est le dispositif le plus intéressant pour lutter contre les troubles musculosquelettiques : il faut juste bouger très légèrement quelques doigts pour arriver à déplacer le pointeur de souris.

Le trackball peut également être utilisé par les personnes qui souffrent d’un handicap plus lourd.

Si vous cherchez un trackball performant sans casser votre compte en banque, vous pouvez vous tourner vers la marque Kesington qui propose des trackballs professionnels fiables (il y en trouvable facilement sur Amazon).

Comme pour la souris, on trouve des modèles filaires ou sans fil qui fonctionne en bluetooth.

Les inconvénients du trackball et de la souris verticale

Cette page parle largement des avantages à utiliser une souris verticale ou un trackball.

Mais, ces deux types d’appareils ont un inconvénient de taille : ils peuvent être moins précis qu’une souris.

C’est particulièrement vrai, à mon sens, pour le trackball : il faut longtemps pour s’adapter et trouver une précision proche de celle qu’on a en étant habitué à une souris.

C’est donc un problème pour les gens qui souhaitent utiliser une souris verticale ou un trackball pour des applications bureautique de précision (dessin au pixel près, illustration, CAD) ou pour les jeux vidéo qui demandent des réflexes et de la rapidité.

Outre cet inconvénient, la souris verticale ou le trackball sont recommandés par de nombreuses études.

Les études scientifiques sur les souris ergonomique pour épicondylite

Voici quelques études scientifiques en anglais qui traite des souris ergonomiques :

En conclusion, il suffit d’utiliser une souris verticale ou un trackball pour rapidement mesurer les effets bénéfiques de cet outil.

Tout comme le bureau debout, les grands écrans, ou les fauteuils réglables, les souris ergonomiques permettent d’améliorer sensiblement la santé des travailleurs.

Vous pouvez retrouver des liens ci-dessous pour Amazon pour trouver une souris ergonomique adaptée à votre situation et vos besoins :

🏥 Les informations et études scientifiques sont accessibles sur la page des études scientifiques sur les bureaux debouts. Si vous avez un doute, vous devez consulter cette page qui détaille les sources et cite les études autour du travail debout, des bureaux debout et de la sédentarité (rester assis trop longtemps).

N'oubliez pas de consulter nos derniers articles sur les bureaux debout et nos dernières études scientifiques pour en apprendre plus sur la santé au travail et les dangers de la sédentarité.