Quelle solution face au syndrome de la souris ?

Dans ce guide complet, vous trouverez les études scientifiques et les bons conseils pour guérir du syndrome de la souris.

Sur ce site surtout dédié au bureau debout, nous allons évoquer dans cet article un mal bien connu des gens qui utilisent un ordinateur : le syndrome de la souris. On pense parfois que cela n’arrive qu’aux autres, pourtant c’est un vrai problème qui a une solution simple…

Si vous travaillez devant un ordinateur et que vous parlez à votre médecin des différents risques possibles, il devrait vous parler au moins de deux choses : les problèmes liés à une position assise trop longue et le syndrome de la souris.

Heureusement, le syndrome de la souris ne touche pas tout le monde et on peut le corriger très simplement.

Qu’est-ce que le syndrome de la souris ?

Le syndrome de la souris est une expression donnée à un ensemble de pathologie et de douleurs qui peuvent survenir après une utilisation prolongée et intensive d’un ordinateur et de ses périphériques de saisies (clavier et souris).

Le nom scientifique est souvent appelé troubles musculo-squelettiques liés au travail (TMSLT) et il englobe plusieurs problèmes. On parle également de syndrome de l’épicondylite (syndrome RSI).

Ce n’est donc pas uniquement la souris qui pose problème, même si celle-ci est parfois largement responsable, mais bien tout un ensemble de choses qui font qu’on finit par avoir (très) mal.

Voici les endroits concernés par des douleurs, une gêne, une sensibilité ou un endolorissement :

  • le poignet
  • le dos de la main
  • l’avant-bras
  • le coude
  • le pouce et l’index
  • les tendons de la main

Si vous avez des douleurs à un de ses endroits régulièrement, il est donc possible que vous avez un trouble musculo-squelettique potentiellement lié à votre travail.

Le pire c’est que cela transforme assez rapidement en tendinite.

De quoi vient le syndrome de la souris ?

Comme nous venons de la voir, le syndrome de la souris ne vient pas exclusivement de la souris, mais elle reste le principal suspect.

Tout d’abord, il est possible que votre position devant votre poste de travail informatique ne soit pas correcte.

Vous pouvez vous reporter à ce schéma pour voir si vous vous tenez bien devant votre ordinateur :

Si vous constatez des douleurs au cou ou au dos, il y a peu de chances que cela vienne de votre souris. Dans ce cas, il faudra passer plus de temps debout et l’utilisation d’un bureau assis debout est plus qu’indiquée.

Si vous avez mal à la main, au poignet à l’avant-bras ou au coude, c’est du côté de la souris qu’il faut regarder.

En effet, la plupart des souris du marché s’utilise paume de la main vers le bas. Les doigts sont également écartés pour utiliser les deux boutons et la molette.

Malheureusement, cette position n’est pas naturelle puisque pour déplacer la souris, il est nécessaire de légèrement tordre le poignet de droite à gauche.

la souris classique fait mal au bras
La posture est mauvaise : le bras est tendu, le coude n'est pas plié et la souris bloque le mouvement naturel du poignet

A bout d’un certains temps (plusieurs années), le poignet souffre et des douleurs se font sentir.

Syndrome de la souris : ce qui ne marche pas

Lorsqu’on ressent une douleur au poignet, on se dirige vers son médecin qui pourra alors diagnostiquer le problème et conseiller une crème anti-inflammatoire accompagnée parfois d’une immobilisation via une petite attelle.

L’immobilisation va fortement aider la douleur à diminuer.

Malheureusement, une fois la douleur passée, on enlève l’attelle et on se remet à utiliser sa souris normalement.

C’est une erreur à ne pas faire car si les symptômes ont bien été traités, la source du problème est toujours présente.

Pour mettre toutes les chances de son côté et guérir rapidement, il est alors nécessaire de changer de souris pour s’adapter à la maladie.

La souris verticale : la solution ?

différence souris verticale et classique
La souris verticale (à droite) à une drôle de forme à première vue. Mais cette forme est étudiée pour ne pas forcer sur le poignet.

La souris verticale est donc une bonne solution pour prévenir ce genre de problème.

Dans mon cas (et j’y reviendrai après), cela l’a guéri même si la souris n’a pas été l’unique responsable.

La souris verticale est donc un appareil dont le fonctionnement est identique à une souris classique : sans fil ou avec fil, avec les boutons, laser, la molette, etc.

Elle fonctionne sur les PC et les Mac mais son aspect et son ergonomie sont totalement différentes : votre main va utiliser la souris en étant sur la tranche et non plus paume vers le bas comme avec une souris classique.

Le poignet retrouve alors sa mobilité naturelle et vos tendons sont moins sollicités.

poignet souris verticale et classique
Souris verticale (à droite) et souris classique (à gauche) : observer la torsion du poignet à gauche par rapport à l'image de droite

Si l’utilisation d’une souris verticale n’est pas évidente au début, voir franchement déconcertante, on arrive à acquérir une parfaite maîtrise du dispositif de pointage en quelques jours.

Souris verticale : ce que disent les études scientifiques

Mais l’expérience personnelle de quelques utilisateurs convaincus ne vaut pas grand-chose. C’est pourquoi il est nécessaire de s’appuyer sur des études pour en tirer une conclusion plus franche.

L’étude « A vertical mouse and ergonomic mouse pads alter wrist position but do not reduce carpal tunnel pressure in patients with carpal tunnel syndrome » de Schmid AB, Kubler PA, Johnston V et Coppieters MW qui montre que l’utilisation d’une souris verticale permet une réduction de la pression sur le nerf ulnaire (ancien « nerf cubital »). C’est ce nerf qui est utile pour la sensibilité de la main.

Par contre, l’étude ne montre pas d’effet sur le canal carpien.

Dans l’étude «Evaluation of flat, angled, and vertical computer mice and their effects on wrist posture, pointing performance, and preference » de Peter Wallace Johnson, on apprend que la souris verticale permet de réduire la pronation (une sorte de torsion) de l’avant-bras. Cependant, la précision en matière de pointage serait légèrement moins bonne qu’avec une souris classique.

L’étude « Research on Mouse Design Based on Ergonomics” de Haijiao Sun indique que les nouveaux designs de souris peuvent améliorer la santé des travailleurs qui passent beaucoup de temps sur un ordinateur.

Les études scientifiques montrent donc l’efficacité de la souris verticale à l’exception du syndrome du canal carpien qui ne semble pas concerné.

Par contre, c’est au niveau de la précision que ce type de souris ne semble pas au point. Il est donc peut être préférable de ne pas se tourner vers ce type de souris si on fait des travaux de précisions comme de la retouche photo.

Mon histoire avec la souris verticale

J’ai eu un problème de souris.

attelle du pouce
Tendinite du pouce : j'ai du porter une attelle assez longtemps

En effet, j’ai commencé à avoir des douleurs dans le pouce, le poignet et une partie de ma main droite, justement celle qui utilise la souris au quotidien.

Après discussion avec mon médecin, il ne semble pas que mon problème venait directement de mon utilisation de la souris (finalement, je passe plus de temps à utiliser le clavier et peu la souris) mais d’une sorte de traumatisme qui a créé une tendinite du pouce !

C’était assez douloureux au point de ressentir une très forte gêne à l’utilisation d’une souris.

Et, forcément, il s’est avéré qu’utiliser une souris classique empêchait ma guérison.

C’est pourquoi j’ai acheté une souris verticale pas chère qui m’a permis de guérir plus rapidement.

La VRAIE solution face au syndrome de la souris

Nous arrivons à la conclusion de ce guide.

la souris verticale sans fil
Une collègue a optée pour une souris verticale sans fil

La vraie solution que personne ne veut voir dire pour guérir du syndrome de la souris est l’utilisation combinée d’un système d’immobilisation avec une souris verticale.

En effet, si vous avez une tendinite ou un mal important lié à l’utilisation d’une souris, il est important de guérir en premier lieu pour réduire l’inflammation et la douleur.

Pour cela, il est absolument nécessaire d’aller chez le médecin pour obtenir le bon traitement (dans mon cas : pommade et attelle du pouce).

Après, c’est à vous d’utiliser le bon matériel et d’acheter une souris verticale pour que le rétablissement soit plus rapide et pour éviter d’avoir mal de nouveaux.

Comme on l’a vu, toutes les études sur le sujet montrent une amélioration de la santé grâce à une souris verticale.

Quand on voit le prix ridicule de ces petits appareils (et croyez-moi, celui que vous voyez en photo et que j’ai acheté est le modèle le moins cher sur Amazon), il est inconcevable de ne pas l’utiliser si on ressent une gêne.

Je me demande même pourquoi les employeurs ne les proposent pas à leurs salariés qui passent beaucoup de temps devant un bureau…

C’est peut-être parce que certains médecins ne sont pas encore au fait des souris verticale ?


N'oubliez pas de consulter nos derniers articles et nos dernières études pour en apprendre plus sur la santé au travail et les dangers de la sédentarité.