Le site de référence sur les dangers pour la santé au bureau et les solutions à mettre en place pour l'améliorer

Les nombreux dangers de la position assise

Rester assis le plus clair de son temps n'est pas sans danger ! Découvrez les risques que vous courez si vous restez assis trop longtemps.

Rester assis toute la journée est dangereux pour la santé, c'est la raison pour laquelle les bureaux debout deviennent de plus en plus populaires. Généralement, tout le monde a conscience de cela, pourtant ce n'est pas pour cela que nous faisons ce qu'il faut pour éviter les problèmes de santé qui y sont associés.

Les dangers de la position assise

Quels sont les dangers de la position assise ? Si vous ressentez des douleurs après une journée de travail au bureau, vous êtes surement déjà au courant des dangers. Mais, pour répondre à ces questions, le journal Washington Post a créé une page Internet qui regroupe tout ce qu'il faut savoir sur ce sujet.

La page étant en anglais, j'ai décidé d'en faire une traduction en français afin de vous aider à bien comprendre ce qui se passe dans votre corps lorsque vous restez trop longtemps assis.

Des dommages à vos organes

Un coeur malade : si vous êtes assis, vos muscles brûlent moins de calories (voir aussi Perdre du poids en étant debout) et le sang circule moins bien après une position assise prolongée. Finalement, le gras de votre corps qui n'a pas été éliminé par l'effort vient entraver petit à petit le coeur !

Le pancréas fonctionne trop : le pancréas est l'organe qui produit de l'insuline. Cette hormone transporte le glucose vers les cellules. Mais, comme vos cellules sont moins stimulées par l'effort, elles ne répondent pas bien à l'insuline. En conséquence, le pancréas a tendance à produire trop d'insuline. Ce phénomène conduit au diabète et à d'autres maladies.

Cancer du colon : des études ont montré que rester assis trop longtemps augmente les risques de cancer du colon. La raison n'est pas claire pour le moment, mais la théorie veut que c'est l'excès d'insuline qui encourage la multiplication des cellules menant au cancer. Une autre théorie veut que les mouvements qu'on fait produisent des anti-oxydants qui aident à lutter contre le cancer. Automatiquement, si on ne bouge plus, la production est stoppée.

La perte de muscles

Les muscules abdominaux : lorsqu'on se tient debout les muscles abdominaux nous tiennent droit. Forcément, si on reste confortablement installé au fond d'une chaise ou d'un fauteuil, les "abdos" ne sont plus utilisés ! Si vous avez moins de muscles abdominaux vous risquez de faciliter la courbure de votre dos, et ainsi avoir des douleurs.

Les hanches : avoir de bonnes hanche est important pour se tenir bien équilibré sur ses deux jambes. Malheureusement, si on reste assis, les hanches ne fonctionnent plus correctement. Elles finissent donc par perdre une partie de la gamme de mouvements qu'elles peuvent réaliser.

Les fessiers flasques : forcément, en étant assis, vos fessiers ne fonctionnent pas non plus correctement. Ils perdent alors leur fermetés pour devenir finalement flasques... Ce qui peut provoquer des problèmes de stabilité sur le long terme lorsqu'on se tient debout.

Un désastre pour les jambes

Une mauvaise circulation : rester assis pendant une longue période ralenti la circulation de votre sang. Au final, les fluides se consolident dans les jambes. Ceci a pour conséquence divers problèmes comme la créations de varices ou des problèmes de coagulation sanguine comme le thrombus.

Des os moins durs : les activités comme la marche stimulent les hanches et et les os du bas du corps. Automatiquement, lorsqu'on marche moins, votre ossature ne peut plus se renforcer sous l'action de la marche. Les scientifiques pensent que l'augmentation des cas d'ostéoporose (une fragilisation du squelette et des os) peut venir du fait que nous avons tendance à beaucoup moins marcher qu'avant.

Le haut du corps en déroute

Un cerveau brumeux : faire bouger et fonctionner les muscles permettent d'amener plus facilement du sang frai, chargé d'oxygène, au cerveau. Le résultat est simple : en apportant plus d'oxygène votre cerveau réagit en libérant de nombreuses substances qui visent à améliorer votre capacité à réfléchir et votre humeur. Lorsqu'on reste assis trop longtemps, tout est ralenti y compris l'activité de votre cerveau !

Des problèmes de cou : la plupart du temps, nous sommes assis devant un bureau sur lequel est posé un ordinateur. Généralement nous faisons effectuer toute sorte de contorsions à notre cou : se pencher pour coller un téléphone entre son oreille et son épaule, tirer son cou pour mieux lire quelque chose sur l'écran de son ordinateur, etc. Toutes ses actions peuvent rendre votre cou douloureux ! (et je suis certain que vous avez déjà fait l'expérience de ces douleurs)

Un dos et des épaules douloureux : le cou n'est pas le seul à souffrir et votre dos et vos épaules vous feront mal en même temps que votre cou, si vous vous contorsionnez toute la journée en restant assis !

Le dos en vrac

La colonne vertébrale : si vous ne bougez pas, votre colonne vertébrale ne bougera pas non plus. Alors, elle n'apportera pas suffisamment de sang aux espaces entre chaque vertèbres.

Les vertèbres : forcément si vous restez assis, vos vertèbres en prennent aussi un coup ! Il faudra vous attendre à de nombreux problèmes liés à votre dos si vous ne bouger pas suffisamment et restez assis trop longtemps.

Quels risques de mortalité ?

Nous venons de voir les risques pour chaque partie de votre corps. Mais savez-vous que vous avez plus de chance de mourir si vous restez assis longtemps ?

Les experts ont montré que le taux de mortalité augmente en fonction du temps resté assis à regarder la télévision (cf. graphique ci-dessous).

La mortalité augmente plus on regarde la TV

Quelles solutions s'offrent à nous ?

Le bureau debout

Différentes solutions sont proposées pour nous permettre de lutter contre ce problème. S'il est clair qu'il faut rester assis le moins longtemps possible, il n'est pas toujours évident d'y arriver. Vous pouvez faire des exercices mais aussi opter pour un "bureau debout". Si vous lisez ce site c'est que vous êtes déjà familier du bureau debout. Si ce n'est pas le cas, lisez la page d'accueil et reportez vous aux études pour vous faire un avis.

Mais, au travail, le bureau debout n'est pas encore un concept très connu. Pire, il laisse sceptique certains collègues ! Votre contexte professionnel peut vous sembler opposé voir même hermétique à tout changement. Il faudra alors convaincre votre hiérarchie de votre démarche.

-> Convaincre son patron (ou manager) de vous laisser utiliser un bureau debout ?

Une meilleure position

Si le bureau debout n'est pas possible, il faudra que vous essayez de trouver une meilleure position assise. Voici un schéma qui va vous expliquer comment vous y prendre :

Une bonne position assise pour son bureau

Comme vous le voyez, le but est de vous tenir bien droit devant votre bureau. Il faut aussi que vos bras forme un angle de 90° avec votre corps lorsqu'ils sont posés sur le bureau. Pensez aussi à bien ajuster la hauteur de l'écran d'ordinateur afin qu'il soit bien en face de vous.

Des exercices physiques

Naturellement, il faudra compléter ces recommandations par des exercices physiques. Ces exercices vont permettre à votre corps de compenser efficacement la perte d'activité due à une assise prolongée. Il est donc important de les faire correctement.

Des exercices physiques à faire

Vous pouvez par exemple vous assoir sur quelque chose de mou comme une grosse balle. Faire des étirements est aussi important. Durant les publicités (et devant la télévision), vous pouvez vous lever et marcher.

Au travail, faites des pauses toutes les demi-heure pour vous lever et marcher un peu.

Vous pouvez aussi essayer le yoga et ses positions pour détendre votre dos.

Conclusion

Il est vraiment important de bien prendre conscience de tous les problèmes liés à une assise prolongée. Parlez en autour de vous et amenez les gens qui ne sont pas convaincu vers cet article. Cela peut éviter de nombreux problèmes de santé à vous et votre entourage.

Sources : l'article du Washington Post. Certaines illustrations proviennent de cet article.

Dernière mise à jour le 13 février 2014


N'oubliez pas de consulter nos derniers articles et nos dernières études pour en apprendre plus sur la santé au travail et les dangers de la sédentarité.